Outils pour utilisateurs

Outils du site

creativite_documentation

Documentation Scientifique

Structures et mécanismes cérébraux sous tendant la créativité :une revue de la littérature

Grégoire Borst, Amandine Dubois, & Todd I. Lubart Lien externe

Dans cet article, nous avons effectué une revue des recherches sur les bases neuronales de la créativité. Nous avons tenté de déterminer pour chaque facteur qui influence la créativité, dans le cadre de l’approche multivariée (facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux), les aires cérébrales qui pourraient être activées. Une partie de la littérature souligne l’importance du corps calleux et de la substance blanche et du locus coeruleus dans la créativité par l’importance que ces structures revêtent dans le recrutement de vastes réseaux neuronaux favorisant des associations d’idées inattendues. Une autre partie des articles relèvent le rôle central du cortex préfrontal dans trois traits de personnalité majeurs influençant l’émergence de la créativité que sont la recherche de nouveauté, la prise de risque et le psychotisme. Le cortex frontal semble être également au centre du réseau cérébral qui permet de moduler les émotions et les états de veille, facteurs qui sont mis en jeu dans l’expression de la créativité. Enfin, les études qui portent sur la plasticité cérébrale nous ont permis d’illustrer l’influence de l’environnement sur la créativité.


Psychologie de la créativité

Christophe Mouchiroud, Sylvie Tordjman, Franck Zenasni & Todd I. Lubart, - Edition Armand Colin lien externe.

Pièce centrale encore méconnue du fonctionnement humain, la créativité est sollicitée sitôt qu’il s’agit, dans la vie personnelle et professionnelle, de résoudre de nouveaux problèmes ou de s’adapter à l’environnement ; elle est un moteur essentiel de la croissance culturelle et économique, et nos sociétés la valorisent de plus en plus. Mais qu’en est-il de sa compréhension ? La psychologie s’est intéressée à la créativité avec des éclairages différents. Cet ouvrage apporte une synthèse de la littérature scientifique et offre des pistes de réflexion concernant l’Homo creativus. Il développe notamment une conception multivariée selon laquelle la créativité dépend d’une combinaison interactive de facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux.


Rex JungLien externe

INTELLIGENCE
Intelligence is the ability of the brain to use deductive reasoning, to solve adaptive problems in the environment, in rapid and accurate ways. Deductive reasoning is “rule-based” reasoning that establishes cause-effect relationships in the world: a premise necessarily leads to a conclusion.


CREATIVITY
Creativity is the ability of the brain to use abductive reasoning, to solve adaptive problems in the environment, in novel and useful ways. Abductive reasoning is hypothesis generation based on the best available evidence. It involves abstraction, metaphor, and approximation—making inferences from the best available information.
Before “rule-based” reasoning emerges, there must be “best guesses” about how the world works, and we believe that the brain has evolved to solve this “early” reasoning challenge. Some guesses are highly adaptive (i.e., useful) and become the next iPhone or great work of art; the vast majority are novel, but quickly fade from common use. Interestingly, with increased quantity of ideas comes a greater likelihood of having a “good” idea (Dean Keith Simonton’s “equal-odds rule”).
In the brain, we have found something quite different from what we find with intelligence; namely, that less is often better in terms of structure-function relationships. In particular regions of the brain, less brain tissue, less white matter integrity, and lower levels of biochemicals have been associated with higher creative cognition. (See “The Structure of Creative Cognition in the Human Brain” for a review.)
Since 2007, our research has been funded by the John Templeton Foundation, first with a grant entitled “The Neuroscience of Creativity”, and now under a more focused inquiry regarding “The Neuroscience of Scientific Creativity.”


APTITUDES
Aptitudes are natural abilities to learn particular sorts of activities quickly and easily. These particular skills that the brain possesses interact with creativity and intelligence to produce individual strengths when someone solves problems in the environment.


The structure of creative cognition in the human brain

Rex E. Jung*, Brittany S. Mead, Jessica Carrasco and Ranee A. Flores Lien externe
Department of Neurosurgery, University of New Mexico, Albuquerque, NM, USA

Creativity is a vast construct, seemingly intractable to scientific inquiry—perhaps due to the vague concepts applied to the field of research. One attempt to limit the purview of creative cognition formulates the construct in terms of evolutionary constraints, namely that of blind variation and selective retention (BVSR). Behaviorally, one can limit the “blind variation” component to idea generation tests as manifested by measures of divergent thinking. The “selective retention” component can be represented by measures of convergent thinking, as represented by measures of remote associates. We summarize results from measures of creative cognition, correlated with structural neuroimaging measures including structural magnetic resonance imaging (sMRI), diffusion tensor imaging (DTI), and proton magnetic resonance spectroscopy (1H-MRS). We also review lesion studies, considered to be the “gold standard” of brain-behavioral studies. What emerges is a picture consistent with theories of disinhibitory brain features subserving creative cognition, as described previously (Martindale, 1981). We provide a perspective, involving aspects of the default mode network (DMN), which might provide a “first approximation” regarding how creative cognition might map on to the human brain.


Le cerveau créatif

Marie de montalembert, Maud Besancon lien externe.

Être créatif, est-ce inventer une œuvre culturelle, esthétique ou artistique, comme l’ont fait avec brio Mozart, van Gogh, Picasso… ? Pas forcé-ment. La créativité est la « capacité de produire un travail à la fois original – nova-teur et inattendu – et pertinent – utile, adapté et approprié », précisent les psychologues et neuroscientifiques. En d’autres termes, la pensée créative suppose d’aller au-delà des idées préétablies pour développer des com-portements nouveaux et inédits, en fonction de la situation. Et ce, quel que soit le domaine.La créativité représente en quelque sorte une forme d’adaptation de l’être humain à un environnement changeant. Dès lors, elle repose sur des processus cognitifs dits « de haut niveau » ou « exécutifs » : la mémoire de travail, l’attention, la flexibilité mentale et la pensée abstraite. Quelles sont les régions cérébrales impliquées dans ces aptitudes?


Pour une approche scientifique de la créativité

Le Labo des Idées - Zimmermann Jules, lien externe.

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la créativité, j’avais déjà un pied dans l’entrepreneuriat et un pied dans la recherche scientifique. D’un côté je menais mes premiers projets, de l’autre je commençais un master en sciences cognitives à l’ENS. Rapidement, j’ai eu envie de confronter ces deux univers. J’étais curieux de comparer ce que l’on disait de la créativité dans le domaine de l’innovation et dans celui de la recherche scientifique. J’ai alors commencé ma petite enquête en fréquentant des événements sur la créativité, en participant à des ateliers et des formations dans les incubateurs de startups et en rencontrant des personnes intéressées par le sujet.


CaptainSass Créations

CaptainSass Créations, lien externe.


Le cerveau plasticien

Sylvie CaptainSassLien externe


Le cerveau plasticien

Sylvie CaptainSass, Catherine CarréeLien externe

Permalink creativite_documentation.txt · Dernière modification: 2018/05/18 11:20 par ines_k

oeffentlich